Parce qu’il y a 180 lunchs à préparer par enfant par année et bien cette tâche peut facilement devenir routinière et avouons-le, un peu plate. Juste avant le début des classes, c’est le meilleur moment pour revoir notre routine autour de la préparation des lunchs.

Mieux s’organiser

Avoir un tiroir dédié à la préparation des lunchs dans lequel on retrouve nos indispensables :

  • Tous les contenants réutilisables
  • Les sacs réutilisables
  • Les pochettes à collation réutilisables
  • Les emporte-pièces
  • Les moules en silicone
  • Les pics décoratifs
  • Les napperons
  • Les ustensiles qui feront les allers et, on espère, retours à la maison
  • Les gourdes et bien sûr les Thermos

Tout au même endroit pour ne pas jouer à cache-cache à 6 heures du matin!

 

Planification des repas et des collations

Ce n’est pas un secret pour personne, pour prévenir une panne sèche d’idées il faut planifier le contenu des lunchs de la même manière que les repas à la maison!

Une fois par semaine, en planifiant les repas de la famille, on augmente les portions des recettes ou on regarde l’option sandwich, salade repas, plat déconstruit, etc. Préparez des galettes, muffins, barres et les congeler. Lavez et coupez les légumes avec les enfants, ils se conservent quelques jours au réfrigérateur. Les collations aussi gagnent à être planifiées car elles sont un BOOST important dans la journée des enfants. Si vous désirez un atelier ou un cours sur la planification des repas, plusieurs de nos consoeurs en donnent : Sandra Griffin de Maman mange bien et les nutritionnistes chez Provigo également: Provigo Angus et Provigo Le Marché Ville Mont-Royal, Provigo Bais D’Urfé, Beaubien et Cavendish, Provigo Kirkland, Vaudreuil-Dorion et Pierrefonds, Provigo Monkland, Provigo Ville-des-Laurentides et St-Sauveur, Provigo Charlesbourg, Provigo St-Bruno et Longueuil.

Le partage des tâches

Impliquer les enfants dans la préparation des lunchs est une excellente façon de développer graduellement leur autonomie dans la cuisine :

  • On peut commencer par les impliquer dans le choix des ingrédients : choix de légumes et fruits, choix du pain pour le sandwich (baguette, tortillas ou pita par exemples).
  • Ensuite ils peuvent effectuer des petites tâches telles qu’envelopper les sandwichs, remplir les gourdes d’eau, assembler la boîte à lunch.
  • En leur offrant une variété d’aliments sains pour construire leur lunch, un jour ils parviennent à assembler leur lunch de A à Z tout seuls sous supervision. On débute par un lunch par semaine pour finalement arriver à l’autonomie complète.

Dès la maternelle, les enfants peuvent vider leur boîte à lunch au retour de l’école

Le lunch parfait

Est celui fait avec amour et attention.

Enfant (et adultes) décrochent à l’heure du dîner, ils jasent avec leurs amis autour d’un bon repas.

Les enfants mangent avec les yeux en premier alors abusez des fruits et légumes colorés, avec ou sans trempette. Ils sont la vedette des repas alors ils sont mis de l’avant. Crus, cuits, en compote, en soupe, râpés, en spirales et forme de cœur ou d’étoile (à l’aide d’emporte-pièces), en brochettes, etc.

Variez les féculents : bagel de blé entier, pita au blé entier, pain tortillas, pain Naan, pain de seigle ou même pumpernickel, muffin anglais au blé entier, pâtes de formes variées, du quinoa, etc.

 

Pour la portion protéine :

Tartinade à base de pois chiches, d’edamames ou de tofu avec des épices et fines herbes

Des œufs à la coque, du fromage, des poissons en conserves, des restants de viandes cuites,

Des pâtes à base de lentilles ou pois chiches

 

Quelques astuces de maman

Identifiez tout!! Contenant et couvercles ainsi que chaque ustensile.

Chaque geste compte dans l’objectif de réduire nos déchets, vous avez sûrement remarqué que mes outils sont presque tous réutilisables. Je dis presque car lorsque ça fait 3 pellicules en cire d’abeille que ton enfant oubli de ramener et bien…

Choisissez des motifs neutres pour la majorité des contenants, bouteilles et sacs collations…la mode du « design cool » change trop souvent; sinon il y a de fortes chances que VOUS arrivez au travail avec des contenants en licornes ou dinosaures.

Assurez-vous que votre enfant est capable d’ouvrir les contenants hermétiques et les contenants Thermos…Faites des essais avant le début des classes.

Préparez quelques pique-niques au parc avec les boîtes à lunch et contenants prévus pour l’école. Vous testerez leur étanchéité en même temps.

Testez vos Thermos pour vous assurer que la température est adéquate, s’il faut investir quelque part; c’est là!!

Les repas défaits me sauvent la vie ! Alors au lieu de préparer le sandwich, on dépose les ingrédients séparés. Mon mini découvre les aliments de cette façon, il n’aime pas les mélanges d’aliments sauf la sauce à spaghetti, bien évidemment.

Les emporte-pièces et les pics décoratifs pour ajouter une petite attention!

Un petit dessin, un mot doux, d’encouragement ou humoristique pour les ados.

Le napperon permet de délimiter l’espace individuel du repas, il est un atout pour les enfants avec des allergies alimentaires et très utile pour limiter les dégâts sur les tables; manger proprement s’apprend à l’école également.

 

Des contenants et outils pour préparer les lunchs j’en ai eu, jeté et adoré. Parmi mes préférés il y a les contenants Sistema, les Yum Box, les Omie et les Bento Five. Les sacs à collations Omaïki et ceux de la boutique Mère Hélène, les sacs Rezip car ils sont transparents. Les ustensiles Fuel et les ustentiles multi-usage de Light my fire, les Drink et Snack in a box, les pochettes à collation réutilisables de Squooshi. Les gourdes de marque Thermos pour l’eau froide (les mettre au congélateur avant de les remplir)

 

Mon inspiration pour les recettes

La cuisine de Jean Philippe, car j’ai un mini végé

K pour katrine

Cuisine Futée, parents pressés, car nous sommes tous trop souvent pressés…

Ricardo, mon Cher Ricardo

Les menus solution famille de Isabelle Huot et Nathalie Regimbal, nutritionnistes

Le nouveau livre les lunchs de Geneviève O’gleman, nutritionniste

 

Alors j’espère que ces conseils sauront être la prévention des crises de routinides aïgues*

*terme que notre consoeur Geneviève O’gleman emploi dans son nouveau livre!

 

Cosette Gergès, Nutritionniste en pédiatrie parfaitement imparfaite !