Le nourrisson découvre le monde avec ses 5 sens. Porter des objets à la bouche est un geste fréquent qui perdure au-delà de la première année de vie; c’est par la bouche que le bébé apprend et différencie les textures, formes et goûts. Cette habitude n’est pas sans risques et fait appel à la vigilance des parents.

La Société Canadienne de pédiatrie et Le Groupe de travail conjoint sur l’alimentation du nourrisson ont émis des recommandations pour la prévention de l’étouffement; lorsqu’on nourrit un nourrisson ou un tout petit. Ces recommandations incluent une liste d’aliments à éviter avant 4 ans.  C’est une bonne base, mais qu’en est-il des bébés âgés de 6 mois qui débutent et progressent dans la texture des aliments et ceux qui pratiquent la diversification alimentaire menée par l’enfant ? Les parents se questionnent beaucoup sur la façon de présenter certains aliments non cités dans les recommandations.

C’est avec la collaboration de Catherine St-Pierre, ergothérapeute à la Brigade Familiale, que nous avons complété cette liste d’aliments à éviter ou nécessitant une préparation spéciale pour guider les parents.

La mastication

Les habiletés de mastication, incluant la force et l’endurance, se développent jusqu’à l’âge de 4 ans. Pour éviter les étouffements, il faut demeurer vigilant. Nous tenons à préciser que chaque enfant est unique. Il est possible que votre enfant soit capable de gérer des aliments dans la liste avant l’âge suggéré ou sans préparation spéciale. Vous êtes les meilleurs juges des habiletés de votre enfant. Ce qui suit est un GUIDE.

Les aliments à risque d’étouffement (guide téléchargeable)

Les aliments solides durs, petits et ronds, lisses et collants sont propices aux étouffements car ils sont difficiles à mastiquer et peuvent obstruer les voies respiratoires.

Voici un guide des précautions à prendre concernant les aliments qui représentent un risque potentiel d’étouffement :

guide pratique prévention étouffement nourrisson enfant

Télécharger le guide

Des conseils préventifs (guide téléchargeable)

  • Créer une ambiance agréable et calme aux repas;
  • Connaître et respecter les capacités de mastication et de déglutition de l’enfant;
  • Offrir des aliments de forme et texture sécuritaires;
  • Éviter les aliments solides durs, petits et ronds, lisses et collants;
  • Ne JAMAIS laisser votre enfant manger seul, une supervision est requise durant l’heure du repas;
  • Asseoir votre enfant confortablement dans sa chaise haute ou d’appoint, jamais penché vers l’arrière;
  • Ne pas retirer ou mettre des aliments dans la bouche de votre enfant (surtout en DME);
  • Ne pas laisser votre enfant marcher, courir, jouer ou sauter avec des aliments dans la bouche;
  • Éviter les collations en voiture ou durant les périodes de jeux mouvementées
  • Garder hors de la portée de l’enfant les aliments à risque d’étouffement;
  • Limiter les distractions aux repas : télévision, jouets;
  • Apprendre aux enfants plus âgés à ne pas donner d’aliments aux plus jeunes sans votre accord;
  • Ne pas laisser l’enfant jouer avec de petits objets qu’il peut avaler, comme des boutons, des pièces de monnaies, des piles rondes, des billes, des bouchons de plastique, des colliers avec des petites perles, des petits Légo, etc.

Il est impossible de prévenir tous les incidents d’étouffements. On doit encourager les parents et les dispensateurs de soins à suivre une formation de premiers soins.1.

 

______________________________________________________________________________

1- La nutrition du nourrisson né à terme et en santé : recommandations pour l’enfant âgé de 6 à 24 mois

2- Société canadienne de pédiatrie 2012. La prévention de l’étouffement et de la suffocation chez les enfants

3- Extenso 2016. Étouffement : les précautions à prendre-en ligne

 

 

Cosette Gergès et Marjorie Edger, Nutritionnistes en pédiatrie